Théâtre contemporain

Langue française

Première à Avignon

Climatisation

Gradins

Chaises

Un amour de Blum

Durée : 1h15
du 7 au 30 July - Relâches : 11, 18, 25 July

à 13h30

CHÊNE NOIR (THÉÂTRE DU) - Direction Julien Gelas

Réservations

+33 (0)4 90 86 74 87

  • Abonné17 €
  • Plein tarif24 €
  • Réduit 17 € *

* Ce tarif n'est pas disponible sur Ticket'Off. Veuillez vous rapprocher de la billetterie du théâtre ou de la compagnie pour en bénéficier.

Moyens de paiement acceptés

        


Lieu

CHÊNE NOIR (THÉÂTRE DU) - Direction Julien Gelas

8 BIS RUE SAINTE CATHERINE
84000 - AVIGNON

Nom de la salle : Salle John Coltrane
Nombre de places : 104

Localiser sur la carte

Résumé du spectacle

En 1940, Léon Blum, ancien président du conseil, est emprisonné par le gouvernement de Vichy. Sa dernière compagne va, de prison en prison, lui apporter réconfort et tendresse. Cet amour naissant, en pleine difficulté, se mue peu à peu en une grande passion.
Tout au long de son emprisonnement Léon Blum va réunir tous les arguments pour répondre au procès qui lui est fait et les réunit si bien qu’ils plaident en sa faveur. Dès lors pour éviter un regain de popularité le procès est ajourné par Philippe Pétain lui-même. Pour le faire sortir de prison Jeanne va jusqu’à plaider sa cause auprès de Laval alors grand maître de la collaboration. Ils finissent par se marier à Buchenwald, en plein chaos, gardés par les SS qui vont se demander jusqu’au bout s’il n’est pas préférable de les faire fusiller.

Par les créateurs du spectacle « Le jour où j’ai appris que j’étais juif » !

Note d’intention de l’auteur :
J’ai toujours aimé ces femmes de l’ombre, celles qui donnent confiance aux hommes en leurs destins, qui les aident, les encouragent, sont impitoyables avec leurs faiblesses, et les aiment d’un amour profond et indissoluble. J’ai toujours apprécié qu’un homme de pouvoir soit sincère, honnête, pense aux autres, avant lui-même surtout à notre époque de « tous pourris ». Qui aurait pu penser qu’aux côtés de Léon Blum, le président du conseil initiateur du Front populaire et de la semaine de quarante heures, s’était tenue, tenace, une femme du nom de Jeanne Reichenbach ? Sachant depuis longtemps que derrière la grande Histoire se profile la petite histoire et que cette petite est non seulement complémentaire de la grande mais la crée parfois, j’ai été fasciné par ce couple. Lui, un vrai socialiste - il n’y en a plus guère - soucieux du bonheur du peuple, plein d’esprit et d’un optimisme de combat, elle, amoureuse de lui depuis l’âge de seize ans, ont vécu une idylle de prison en prison avec en toile de fond la terrible période de 1940 à 1945. En tant que dramaturge, je ne pouvais qu’être fasciné par cette superbe histoire d’amour si pleine de surprises, de rebondissements, de tendresse, d’espoir, de peur et de sensualité, bref si matière à théâtre. Les voici à présent sur scène, revivant leur passion à jamais.

Gérard Savoisien


Interprètes / Intervenants

  • Mise en scène : Gérard Gelas
  • Interprète(s) : Jean-François Derec, Natacha Régnier
  • Musiques : Julien Gelas
  • Assistant Mise en scène : Mouloud Belaïdi
  • Costumière : Virginie H
  • Perruquière : Caroline Bitu
  • Régisseuse : Claire Charliot


HappyprodL-R-21-5879

Coproduction : Théâtre du Chêne Noir


Contactez-nous

Site internet Facebook