Théâtre contemporain

À partir de 13 ans

Langue française

Première à Avignon

Climatisation

Gradins

Banquettes

Signataire de la charte du OFF

Lettre aux paysans sur la pauvreté et la paix

Durée : 1h05
du 7 au 30 July - Relâches : 11, 18, 25 July

à 20h55

ATELIER 44 (L')

Réservations

+33 (0)4 90 16 94 31

  • Abonné12 €
  • Plein tarif17 €
  • Réduit (Etudiant, RSA) 12 € *

* Ce tarif n'est pas disponible sur Ticket'Off. Veuillez vous rapprocher de la billetterie du théâtre ou de la compagnie pour en bénéficier.

Moyens de paiement acceptés

        


Lieu

ATELIER 44 (L')

44, rue Thiers
84000 - Avignon

Nom de la salle : L'Atelier 44
Nombre de places : 49

Localiser sur la carte

Résumé du spectacle

Écrite en 1938 à la veille de la seconde Guerre mondiale, Lettre aux paysans sur la pauvreté et la paix de Jean Giono est ici adaptée au théâtre. Aujourd'hui d'autres guerres, d'autres enjeux climatiques, politiques, mais cette lettre conserve une radicalité totalement actuelle et c'est bien de révolution dont il est question.
Giono ne nous livre pas uniquement un mode d'emploi pour une agriculture raisonnable dont la " mesure " est le maître mot. Il s'agit surtout de sentir combien le rapport à la terre est le moyen principal de lutter et rejeter toutes formes de guerre, de violence. Chez Giono la paix est une finalité dont l'exigence ne permet aucune faille. Alain Besset et Grégory Bonnefont se retrouvent dans cette envie de témoigner de cette radicalité au nom de la paix, dans cette dénonciation de schémas économiques et politiques qui vident l'Humanité et la planète de leur substance première : la vie.

"Lettre aux paysans sur la pauvreté et la paix" de Jean Giono est un texte de nature pacifiste écrit en 1938, soit il y a 80 ans. Ce texte possède la qualité de réunir deux contemporanéités fortes : la conjoncture belliqueuse mondiale et la nécessité d’une conscience de la Terre encore plus forte depuis les annonces catastrophiques pour notre siècle au sujet du climat. Giono nous rappelle combien ces deux dynamiques sont malheureusement étroitement liées. il est un besoin vibrant de dire des mots qui interpellent, qui bousculent, qui affirment que « le théâtre peut laisser parler les terres, les travailler autrement. Le théâtre peut labourer les pensées, mettre en jachère les consciences, les laisser se reposer, pour favoriser l’avènement de nouvelles semences. Prendre le temps, encore, puisqu’il nous est donné, prendre le temps d’échanger, de penser, un avenir commun . Un besoin de transmettre des mots qui à leur tour transmettent cette conscience de la Terre à l’heure où les terres, les terres nourricières, se réduisent pour des raisons climatiques, économiques et financières.
Après la lecture de cette "lettre" du poète Giono, Albert Camus écrit : « Je ne sais pas si cette Révolution individuelle et non violente dont parle Giono est possible. Mais je sais qu'aucune n'est possible si elle n'a commencé dans le cœur et l'esprit de ceux qui comptent la faire. »


Auteur

Jean Giono

Interprètes / Intervenants

  • Mise en scène : Alain Besset
  • Interprète(s) : Grégory Bonnefont
  • Création lumière et régisseur : Jean-Pierre Surrel


Cie Elektro Chok [Théâtre] & Cie De l’âme à la vagueL-R-21-8008

Coproduction : Elektro Chok [Théâtre]
Coproduction : Cie De l’âme à la vague

Spectacle coproduit par
Durance-Lubéron-Verdon Agglomération (04)
et Centre Culturel de La Ricamarie (42)

Avec le soutien du département de La Loire et de la Ville de Saint-Étienne

Vous avez des questions ou un problème concernant la billetterie ticket'off ? une demande de report ou de remboursement ? Contactez notre service par mail à l'adresse ticketoff@festivaloffavignon.com