Théâtre contemporain

À partir de 10 ans

Langue française

Première à Avignon

Climatisation

Gradins

Fauteuils

Signataire de la charte du OFF

Insuline & Magnolia

Durée : 1h20
du 8 au 27 July - Relâches : 14, 21 July

à 14h30

TRAIN BLEU (THÉÂTRE DU)

Réservations

+33 (0)4 90 82 39 06

  • Abonné14 €
  • Plein tarif20 €

Moyens de paiement acceptés

     


Lieu

TRAIN BLEU (THÉÂTRE DU)

40, rue Paul Saïn
84000 - Avignon

Nom de la salle : Salle 2
Nombre de places : 89

Localiser sur la carte

Résumé du spectacle

Quand Stanislas découvre à 15 ans qu’il est atteint d’un diabète insulino-dépendant (type 1), l’insouciance enfantine s’écroule face à l’évidence de la maladie. Le garçon joyeux qu’il était s’assombrit et s’isole. Une rencontre va bouleverser sa vie : Fleur. Avec sa personnalité libre et solaire, cette jeune femme lui fait découvrir la puissance de la poésie, capable de réenchanter une perception flétrie du réel, et de redonner un sens à l'existence face à la mort. Le spectacle est l’histoire de cette rencontre adolescente, de l’amitié qui s’ensuivit, du rebond vital qu’elle causa.

Avec ce récit autobiographique plein d’élan, d’humour et de tendresse, Stanislas Roquette raconte le choc du diagnostic médical, et les lumières que nous offre -parfois- la vie en retour.

« C’est l’incroyable chambardement de nos vies avec la pandémie et le confinement qui m’a rapproché du souvenir de cette renaissance. Si je suis aujourd’hui sur les planches, c’est grâce à Fleur.

Dans ce spectacle, je fais connaître le diabète, la spécificité de cette maladie « à vie » et de son traitement exigeant : cinq piqûres par jour et la nécessité d’un contrôle glycémique de tous les instants. Je retrace ensuite ma rencontre avec Fleur, nos délires adolescents, le langage commun qu’on a créé. Je relate enfin le chemin de notre amitié, notre éloignement géographique, ses voyages extravagants, mes débuts de comédien, nos lettres exaltées.

Le théâtre et la poésie, domaines dont elle m’a ouvert les portes, m’ont sauvé de la maladie. Ils m’ont permis de voir autrement le drame de la finitude. Je rencontrais la mort sans connaître la poésie, Fleur m’en a fait cadeau avant de partir elle-même.

Ce que je voudrais partager avec ce récit, et qui me semble résonner avec ce que nous pouvons vivre, c’est combien l’art et en particulier la poésie, pourtant si fragile et éphémère, nous sont d’une grande aide face à l’épreuve. Si Gilles Deleuze les a décrits comme une puissance de vie qui résiste à la mort, c’est parce que dans l’espace vide que laisse le retrait de la foi religieuse, ils s’affirment résolument comme une transcendance laïque. »


Interprètes / Intervenants

  • Interprète(s) : Stanislas Roquette
  • Collaborations artistiques : Alexis Leprince, Denis Guénoun, Cédric Orain, Florent Turello
  • Musique : Christian Girardot
  • Costume : Gwladys Duthil
  • Lumière : Yvan Lombard


Cie ArtépoL-R-20-8204

Coproduction : Maison de la Culture d'Amiens
Coproduction : Maison des Arts du Léman

Artiste associé à la Maison des Arts du Léman, et compagnon de la Maison de la Culture d’Amiens, Stanislas Roquette fait se rencontrer des langues poétiques avec une théâtralité vivifiante, musicale et incarnée. Ses spectacles ont été présentés au Théâtre National de Chaillot, à Avignon (Festival In, Maison Jean Vilar, Collection Lambert) et à l’étranger.


Contactez-nous

Site internet Facebook